Contributions by Yann Aucompte
  • La décroissance par la production de signes ? Le design graphique à l’épreuve des écologies guattariennes, in Design & industrie à l’ère de l’Anthropocène

    Cet article propose d’examiner les performances du graphisme en matière d’écologie et de décroissance de la productivité. L’analyse entend adopter la pensée de Félix Guattari et son écosophie pour soumettre les pratiques de graphisme à l’examen écologique. Les questions de « graphisme » et de « Nature » chez Guattari sont liées dès l’*Anti-Œdipe*. La théorie de Deleuze et Guattari est alors fondamentalement une critique des théories structuralistes du signe et de la *psyché*. Pour repenser la fabrique technique des objets il faut réévaluer ce à quoi nous aspirons collectivement et expérimenter à l’échelle locale des micro-politiques inventives. Lorsqu’il est question d’écologie, le graphisme est rarement mentionné comme un design en pointe. Cependant, depuis vingt ans une nouvelle forme de design graphique est apparue. Elle est qualifiée de « pratique située », de « graphisme social », de « graphisme en résidence », ou encore « d’imagier-écrivain public ». Sans revendiquer une posture écologique, ces praticiens correspondent cependant assez bien au programme esthético-politique proposé par Guattari dans *Les Trois écologies, Chaosmose* et *Lignes de Fuite*. Bien qu’ils ignorent tout du philosophe et psychanalyste, ces praticiens exercent une activité aux multiples écologies : symbolique, mentale, environnementale, sociale, économique, etc.